Exposition de Fred Meriau

A fleur de peau

Photographies de Fred Mériau

du 7 au 25 octobre

VERNISSAGE JEUDI 10  OCTOBRE A 18H

Pour un photographe, l’observation des écorces des arbres naît avant tout du désir de magnifier la matière-bois et de l’opportunité de différencier les espèces ; le regard aiguisé permet naturellement le besoin de comprendre leur vie, leur raison d’être.

Lorsqu’on approche l’écorce à fleur de peau, l’imagination court et révèle des expressions particulières, voire spécifiques.

La démarche scientifique d’un forestier nous permet d’être attentif aux pouvoirs naturels de cette peau.

 

« L’enveloppe des arbres est en tous points similaire à la nôtre, à une différence de vocabulaire près: leur peau est appelée écorce. Pour le reste, elle remplit exactement les mêmes fonctions et protège pareillement les fragiles organes internes de l’arbre des agressions extérieures. Sans écorce un arbre se dessécherait et serait très vulnérable aux invasions de champignons qui pourraient confortablement s’installer et prospérer, alors qu’ils n’ont aucune chance dans un bois sain correctement hydraté. La prolifération des insectes dépend aussi d’une baisse de l’humidité, mais sans faille dans l’écorce, toute tentative d’intrusion est vouée à l’échec. Un arbre est constitué à peu de chose près du même pourcentage d’eau qu’un corps humain *… »

 

*La vie secrète des arbres de Peter WOHLLEBEN