Chargement Évènements

Artémis l’insoumise

8 mars 2023 à 18:30

Compagnie Îlot 135 • Murielle Szac

Entre la farce et la tragédie, le mythe d’Artémis nous livre l’histoire d’une figure féminine libre, d’une éclatante modernité sociale.

Contre l’avis de tous et en dépassant sa peur, Artémis, déesse de la nature et de la chasse, se rend chez les Cyclopes pour exiger qu’ils lui fabriquent un arc et des flèches. Sans se soucier des opinions des autres dieux et déesses, dont son frère Apollon, elle refuse le mariage et choisit de vivre comme elle l’entend, loin de l’Olympe. C’est une déesse libre qui choisit son destin selon ses envies, ses besoins, ses désirs, sans conformisme.

 

Deux comédiennes font le récit de quelques épisodes de l’histoire d’Artémis, dessinant son portrait en creux. Sur scène, un violoncelle, du papier kraft, une grande table, des objets – et le spectacle se fabrique à vue. Deux formes se répondent et s’entremêlent : la tragédie et la farce. La musique, les images et la voix amplifiée nous font partager l’intensité des émotions et le tragique des situations. En contrepoint, les comédiennes portent le récit et livrent leur point de vue dans une adresse directe et décalée, installant humour et distance.

Le spectacle entremêle deux adresses et registres opposés et complémentaires. Farce et tragédie se répondent et se nourrissent l’une de l’autre, s’alimentant par un jeu de rupture où par exemple la musique d’Elvis côtoie celle de Bach. Nous nous appuyons sur les ressorts de la tragédie qui fait entendre la puissance des sentiments et des situations. Le texte de Murielle Szac, foisonnant d’images et de poésie, et portant la voix d’Artémis est dit au micro, soutenu par la musique du violoncelle et par la force symbolique des images : danse, ombres dans le kraft, manipulation du papier et du plastique. En contrepoint, nous développons un mode burlesque : dans une adresse directe et concrète, un poil décalé, les comédiennes content l’histoire au public. Comme des enfants jouant entre eux, elles manipulent les objets et les légumes, s’emmêlent les pinceaux, se perdent en conjectures et en commentaires. En jouant sur les ruptures, elles font ressortir la modernité du propos.

 

mise en scène et interprétation : Amandine Dolé, Olivia Lamorlette
production : compagnie Ilôt 135 / coproduction : Onyx (Saint-Herblain) / soutiens et résidences : LOLAB (Nantes) / partenaires institutionnels : DRAC Pays de la Loire, Région Pays de la Loire, Ville de Saint-Herblain, Ville de Nantes / photographie : Amandine Dolé

La compagnie

Îlot 135 est un espace de création, initié depuis quelques années autour du théâtre, de la littérature jeunesse et de la musique. Amandine Dolé et Sébastien Prono ont commencé à travailler ensemble avec leur spectacle Pop Up en 2012. Ils ont créé la compagnie Îlot 135 et y font collaborer musiciens, comédiens, scénographes, constructeurs, couturière au gré des projets. De leur amitié professionnelle née au Conservatoire d'Art Dramatique de Nantes, a éclos découvertes et projets artistiques tantôt drôles, tant poétiques, voire les deux. Le fil rouge de leur travail tisse des spectacles protéiformes dont le livre, l'écriture et la création musicale et sonore forment le socle commun.
Plus d'infos sur la compagnie

L'auteur

Murielle Szac est journaliste, écrivaine et réalisatrice. Après avoir été journaliste politique à l’hebdomadaire L’Evénement du jeudi, elle a été rédactrice en chef du mensuel de l’emploi Rebondir. Elle est aujourd’hui rédactrice en chef de trois mensuels de la petite enfance chez Bayard : Popi, Tralalire et Les Belles Histoires. Elle est auteure de nombreux ouvrages pour la jeunesse, notamment : Le feuilleton d’Hermès, Le feuilleton de Thésée et Le feuilleton d'Ulysse; La mythologie grecque en cent épisodes (Bayard Éditions), L’Expulsion et J’attends maman (Éditions Thierry Magnier). Elle dirige aussi la collection "Ceux qui ont dit non", aux éditions Actes Sud Junior dont elle a écrit quelques titres.