Chargement Évènements

Chapeau, Charlot

21 novembre 2018 à 18:30

Compagnie C’Koi ce Cirk

Une immersion dans l’univers de Charlot, brillante incarnation d’une poésie en noir et blanc joyeusement irrévérencieuse.

Un chapeau melon, un tournoiement de canne, un pantalon trop long, une veste étriquée, de grands souliers troués, une démarche reconnaissable entre mille : c’est Charlot. Ce petit bonhomme cabossé, tantôt vagabond, rêveur ou gentleman qui avec une énergie inépuisable, sait mieux que personne trouver une porte de sortie à chaque situation. Ce clown qui, avec une simplicité confondante, secoue ses épaules et tourne les talons aux tracas de la vie.



Ludovic Harel, bricoleur marionnettiste, et sa compagnie C’koi ce Cirk, inventent, pour leur quatrième spectacle à destination du jeune public, un théâtre d’objets et de vêtements. Chapeau, Charlot est une cascade d’événements : un cadavre exquis de situations permettant de mettre en lumière le costume du vagabond ; de jouer avec la fantaisie de sa gestuelle ; d’animer réverbère, banc, chaise et autres accessoires… Chapeau, Charlot nous accueille à l’extérieur de la salle de spectacle, entre deux pans de studio de cinéma, dans un espace où la pellicule tournera en boucle, où le costume sera mobilier, pour mieux nous conduire ensuite vers l’aire de jeu qui se cache sur scène. Et nous conter un monde de gags et de poésie, de tendresse et de rires, un récit sensible, muet et porteur d’émotions.


 

Mise en scène : Cédric Le Stunff / Interprétation : Nathan Bloch, Willy Fiot, Ludovic Harel / Dramaturgie : Aurélia Delescluse / Regard sur le cinéma : Ananda Safo / Lumières : Nicolas Guellier / Décor, marionnettes : Willy Fiot, Ludovic Harel / Création de l’univers du Sas : Cie La Sphère Oblik / Costumes et recherche : Eva Malmasson / Composition : Nathan Bloch / Programmation : Brice Kartmann

La compagnie

Depuis maintenant dix ans, la Cie C’Koi ce Cirk se nourrit des principes de l’éducation populaire et de la démocratisation et milite activement pour le développement des pratiques artistiques et culturelles. L’association s’est construite sous deux aspects : une dimension artistique véhiculée au travers de la création de spectacles de marionnettes, accompagnée par des actions de médiation culturelle à travers une autre discipline, les arts du cirque et de la piste. Depuis dix ans, la compagnie développe un théâtre d’objets autour d’un langage poétique, sans barrière linguistique, où l’image réveille les sens. La proposition artistique cherche une résonance avec le monde réel pour faire rêver. La compagnie développe un langage universel par l’entremise de la marionnette - théâtre de l’image – et du Cirque, pour parler de Culture au sens large, pour interagir avec son public. C’Koi ce Cirk imagine un monde qui se lit sans écriture, et fait de ce dernier un grand théâtre de l’image qui se passe de frontières. La compagnie s’adresse aux enfants - les futurs « grands » - et aux adultes pour aiguiser les regards, sublimer le présent et planter, ça et là, les graines d’une réalité poétique. Sourde Oreille est la troisième création de la Cie C’Koi Ce Cirk, après C’Koi cette étoile (2005), Ferme les Yeux (2009) et Sourde Oreille (2013).
Plus d'infos sur la compagnie