Chargement Évènements

DédaLeS (journal d’un rêve)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

16 mars 2018 à 20:30

15 mars 2018 à 19:30 (Réserver)
17 mars 2018 à 20:30 (Réserver)
Compagnie du Cri • Fabio Longoni, Olivier Messager

Une exploration poético-musicale des frontières entre le rêve et la réalité.

Nous suivons un homme dans son quotidien et dans sa confrontation au réel. Il pourchasse une femme idéale, une chimère, qu’il ne retrouve qu’en songe. Il nous raconte ses rêves et ses cauchemars, ses impressions de déjà-vu et nous fait partager ses doutes quant à la réalité de sa vie. Progressivement, son univers onirique va s’entremêler avec son quotidien. Est-il en train de rêver ? Rêve-t-il d’être sur scène et de s’adresser à nous ? Le public fait-il partie de son rêve ?

 

Le thème du rêve nous tient à cœur. S’il s’agit d’un thème central dans certaines spiritualités (aborigènes d’Australie, shamans mexicains, traditions africaines), le rêve demeure en Occident un continent vierge. Hormis C.G. Jung et certains pionniers (explorateurs de la psyché humaine et autres onironautes), ce sont surtout des écrivains de fiction qui ont creusé ce sujet.

Aux USA, des chercheurs travaillent depuis plusieurs décennies sur le « rêve lucide » ou la prise de contrôle délibérée de ses propres rêves, discipline aux puissants effets cathartiques. Le domaine du rêve nous apparaît comme quelque chose d’essentiel pour n’importe quel homme. Un rêve peut nous marquer, nous émerveiller, nous hanter pendant une longue période parfois sans que soyons en mesure d’identifier la cause de ce trouble. Avec ce spectacle, nous souhaitons réaliser une tentative d’hypnose du public, à travers l’histoire d’un personnage ballotté entre différents plans d’existence.

Nos précédents spectacles étaient construits autour de plusieurs histoires réunies, écrites à partir d’un thème central. Cette fois, nous avons l’intention d’écrire une seule histoire, basée sur les errances d’un personnage. Nous jouerons ainsi davantage sur l’effet «miroir/riorim» pour que le spectateur puisse s’identifier au comédien-narrateur et de manière à penser ce moment comme un voyage pour le public.

Pour cette nouvelle aventure, nous avons choisi de travailler avec Yves-Henry Guillonnet. Compositeur et guitariste, il affectionne lui aussi le « détournement » sonore, à savoir un usage inédit de l’instrument pour en tirer des sons et des textures non conventionnelles. Il pratique également la lutherie sauvage et les explorations sonores peu communes.

L’électronique permettra un jeu autour des textures et des matières sonores, dans une recherche de fluidité et de qualité « organique » du son. Nous chercherons à façonner, à suggérer des espaces et des couleurs de façon à illustrer au mieux les mondes oniriques visités par le personnage. Les reverbs, échos et autres filtres pourront ainsi dessiner des architectures singulières et différencier les passages se déroulant dans le quotidien du personnage et ceux se déroulant lors de ses rêves.

Fabio Longoni, Olivier Messager

Mise en scène : Juliette Héringer / Interprétation : Yves-Henri Guillonnet, Fabio Longoni, Olivier Messager / Architecture sonore : Gwénaël Labarta

La compagnie

La compagnie du Cri est une compagnie pluri-artistique professionnelle créée en 2006 qui a pour vocation d’explorer les combinaisons possibles entre théâtre, écriture et musique, en travaillant exclusivement à partir d’un matériel original. Au fil de ses créations (MurMureS, HurleMentS), la compagnie affirme une identité singulière en tirant partie d’une écriture protéiforme, tant sur le plan théâtral (Fabio Longoni et Olivier Messager écrivent ensemble en croisant et en confrontant leurs plumes) que musical (Olivier Messager compose avec une prédilection pour des sons et des timbres rares voire inédits).
Plus d'infos sur la compagnie