Chargement Évènements

Écoutez ce Fa

12 décembre 2019 à 19:30

Collectif Trafic

Comment une assemblée se laisse-t-elle entraîner par un personnage médiatique ? Est-ce la voix, le langage corporel, l’émotion transmise par le personnage qui font émerger l’extase de la foule ?

La note Fa jaillit des haut-parleurs entourant les spectateurs qui se tiennent debout face au plateau. Sur scène, une figure féminine sollicite le public pour chanter avec elle et créer un tissu sonore. Les spectateurs découvrent peu à peu des figures médiatiques qui s’entrelacent et dont le point commun est de chercher à influencer l’assemblée. Dans quelle mesure le public acceptera-t-il d’adhérer à ce rituel collectif ?

 

Le Fa évolue dans les enceintes sans jamais perdre son omniprésence hypnotique, il se développe par des vagues de son pour créer des accords. Peu à peu apparaîtront d’autres sons de synthèse (sub-grave, bruit blanc, clicks numériques) qui évolueront pour devenir un instrumentarium de musique pop de masse.

La fin de la pièce se transformera en une nouvelle situation collective où les spectateurs, la chanteuse et le compositeur se retrouveront en cercle pour discuter sur le spectacle qui vient d’avoir lieu. Les artistes vont recréer une séance de positive management visant à convaincre le public sur les aspects très positifs de l’expérience qu’ils viennent de vivre. En musique de fond, l’accompagnement musical du tube cité plus tôt, toujours en Fa majeur. Après quelques échanges avec le public, les deux artistes proposeront aux spectateurs de chanter une ritournelle pour quitter tous ensemble la salle en marchant et en dansant au rythme de cette musique. La question du rapport entre la foule et le leader, entre soumission destructrice ou rébellion libératrice, restera ainsi ouverte à l’interprétation de tout à chacun. Le chant et la parole, la gestuelle et l’espace auront été le fil conducteur de la pièce.

Álvaro Martínez León

 

 

mise en scène : Antoine Fraval, Álvaro Martínez León / interprétation : Antoine Fraval, Álvaro Martínez León, Mélanie Panaget / collaboration artistique : Raphaël Ilias / chercheurs associés : Thierry Lodé, Christelle Maisonneuve, Léila Selimbegovic

La compagnie

Fondé à Paris en 2009 par la pianiste et Soundpainter Beatriz Franco et le compositeur Álvaro Martínez León, Trafic est né de l’envie de rapprocher la musique contemporaine des publics non avertis. Dans sa première étape, des artistes collaboraient en mode laboratoire sur des expériences interdisciplinaires visant à créer des spectacles où la musique était portée par d’autres arts. Entre 2009 et 2013, Trafic a fédéré une multitude d’artistes autour de performances, des concerts dans des lieux inédits, des séances de Soundpainting, la saison de musique contemporaine MAS et des collaborations avec danseurs et plasticiens. À partir du spectacle On dirait Cage, Trafic s’est dirigé vers la conception de spectacles où la participation du public est au centre de la démarche artistique. La découverte de l’artiste en dehors du milieu professionnel, l’échange culturel ou le questionnement des modes de production du spectacle conventionnels sont depuis au centre de la démarche de Trafic.
Plus d'infos sur la compagnie