Chargement Évènements

Et donc je m’acharne

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

16 décembre 2017 à 19:00

Le chant de la carpe • Stéphane Kéruel

Dans le cadre de la journée de travail sur le thème « Parler, écrire : à chacun de parler sa langue » organisé par l’association de la cause freudienne, le Théâtre du champ de Bataille accueille le spectacle Et donc je m’acharne de la compagnie Le chant de la carpe.

Un homme s’acharne par tous les moyens à définir la poésie. Tâche dérisoire ? Peut-être, au regard de l’utilitarisme contemporain… Mais si cette cause est élevée au rang d’aventure de toute première importance, et qu’elle souffle un vent libératoire rageusement jouissif, voudra-t-on bien s’ y rallier ? Du silence (éloquent !) au langage mathématique, en passant par un hymne à la toux, un boniment de foire, et autres ratages linguistiques, le public est entraîné dans une performance langagière haletante et virtuose, une dépense qui donne à penser, qui suscite la surprise. Engagé comme en un combat physique et singulier contre l’insaisissable, l’acteur écarte toute rêvasserie poétique pour se colleter à la matière du langage, le langage devenant le véritable personnage du spectacle. De ses tentatives de saisies s’échappent une poésie active et bousculante, des bouffées d’air, des langues singulières, musicales…