Chargement Évènements

Femmes de méninges

3 mars 2023 à 20:00

Compagnie La découpe

Pourquoi n’arrive-t-on pas à citer cinq noms de femmes artistes nées avant le XXème siècle ?

Deux personnages s’interrogent sur la place des femmes dans l’art. Des fragments de corps surgissent alors sur scène, comme autant d’identités niées, d’artistes effacées. Artémisia Gentileschi, peintre italienne du XVIIème siècle. Betty Davis, chanteuse afro-américaine des années 70. Lotte Reiniger, pionnière du film d’animation dans les années 30. Elles nous dévoilent leurs œuvres et nous révèlent les différents mécanismes qui les ont fait tomber dans l’oubli.

 

 

Un spectacle sur le travail méconnu d’artistes-femmes, traité par une équipe féminine. Nous partions avec quelques difficultés me direz-vous : « encore un énième spectacle sur la place des femmes, sur l’inégalité avec les hommes, pédagogique et bien-pensant, qui risque d’être ennuyant à mourir » … Pour contrer ces difficultés, il nous a semblé intéressant de traiter notre sujet de façon burlesque en nous mettant nous-mêmes en scène : décaler le réel en y mêlant la fiction pour troubler et interroger le spectateur. Nous proposons ici de parler de nous en tant que femmes artistes contemporaines et de mettre en parallèle notre histoire avec celles d’autres femmes artistes. L’Histoire a toujours été écrite par les hommes, au point d’en effacer la présence féminine : eh bien ici, ça sera différent. Nous écrivons un scénario dans lequel nous sommes célèbres et célébrées. Tout ceci, aux côtés d’autres femmes artistes mises à l’écart.

Nous sommes ici dans un espace mental et symbolique qui évolue suivant les réflexions et les découvertes des deux protagonistes. De nombreuses œuvres d’art qui étaient jusqu’alors enfouies, cachées sous des couches de matières se révèlent. Des raturages, des collages, des couleurs, des expérimentations multiples viennent également transformer l’espace. Celui-ci est un véritable moteur de fiction, au même titre que les marionnettes, dévoilant toute une partie de l’histoire de l’art inconnue. Pour chaque artiste-femme correspond une forme marionnettique différente : une jupe-jambes (Lotte Reininger), une bouche-chevelure (Betty Davis), des bras-mains (Artemisia Gentileschi). Le corps est donc toujours décomposé, fragmenté, il n’apparaît jamais dans son entièreté, comme le symbole d’identités niées, effacées, inachevées.

 

création : Clémentine Cluzeaud, Cécile Ghrenassia, Bérénice Guénée / interprétation : Cécile Ghrenassia, Bérénice Guénée, Xulia Ray Ramos / aide dramaturgie : Catherine Gendre / regard extérieur : Clémence Desprez / marionnette et scénographie : Clémentine Cluzeaud, Bérénice Guénée / lumières : Angèle Besson, Xulia Ray Ramos / son : Lucas Barbier, Cécile Ghrenassia, Bérénice Guénée / conseils historiques et sociologiques : Kyra Grieco, Sara F. Matthews-Grieco / aide à la construction : Jean-Pierre Guénée, Julie Méreau / costumes : Célie Falières
production : compagnie La découpe / coproductions : Piano'cktail (Bouguenais) / soutiens et résidences : Théâtre du Champ de Bataille, Espace Périphérique (Paris), Centre National de la Marionnette (Laval), Usinotopie (Villemur-Sur-Tarn), Le Bouffou Théâtre à la Coque (Hennebont), La Grange (Erquery), Théâtre pour deux mains (Nantes), Le Préambule (Ligné), Pad-LOBA (Angers), TroHéol (Quéménéven) / partenaires institutionnels : DRAC Pays de la Loire, Région Pays de la Loire, Département de Loire-Atlantique / photographie : compagnie La découpe

La compagnie

La découpe est une compagnie de théâtre visuel développant son travail autour de trois axes majeurs : la scénographie, la marionnette, le théâtre d'ombres. Ces domaines sont au cœur des recherches artistiques de la compagnie, ils agissent comme moteur de fiction des spectacles. La découpe est implantée à Rezé, près de Nantes. (44)
Plus d'infos sur la compagnie