Aller au contenu
Chargement Évènements

La maison sonore

14 avril 2021 à 18:30

compagnie Plumes • d’après Simon Boulerice

Navigation Évènement

Une création pluridisciplinaire pour dire l’importance de notre nid, de nos cabanes, de nos maisons, de nos racines.

Antonin a toujours préféré le calme à l’agitation. Il a pourtant grandi dans une maison très sonore, entouré de ses deux sœurs. L’une est bavarde et exubérante, l’autre parle la langue des signes. Sympathiques tornades, bruyantes et remuantes, aussi pétillantes qu’exaspérantes, elles ne laissaient que peu de place au silence. Aujourd’hui est un jour particulier : la fratrie revisite la maison de son enfance. L’écho fait son travail : après toutes ces années, la maison vibre toujours ! Les rires, les pleurs, les voix : tout y résonne encore…

 

Une partie de la mise en scène va se réaliser en amont lors de l’adaptation du texte original de Simon Boulerice. Il s’agit de répartir la parole entre les trois personnages au lieu d’un seul monologue initialement proposé. Une réécriture qui porte en elle les germes de la mise en scène, alternant déjà les présences au plateau, les enchainements entre danse et parole, entre silence et musique, ou entre musique et texte.

Cette volonté d’adaptation permet d’anticiper une écriture de plateau. Avant même de répéter, nous envisagerons un semblant d’espace et ciblerons les endroits du texte à traduire en musique, en images ou en mouvements. Les personnages qui se dégageront de ce travail, influenceront la syntaxe à utiliser, la nature des images projetées et les directions chorégraphiques.

L’essence même du travail de mise en scène pour des projets transversaux comme ceux de la compagnie Plumes consiste à équilibrer les différents médias d’expression pour leur permettre de se répondre, de se compléter. L’alternance sera le maître mot de la question dramaturgique. Elle permettra de composer une narration équilibrée et d’exploiter à degré les possibles de la danse, de la musique, du support plastique, du théâtre et de la création lumière.

 

mise en scène collective / interprétation : Fabien Doneau, Fabien Eckert, Aude Lejeune, Marie Penverne, David Pichaud / scénographie : Andy Guérif / lumières, son, vidéo : Patrick Touzard

La compagnie

« Les plumes protègent l'oiseau du milieu ambiant et permettent l'envol. » C'est avec cette ambition poétique et en s'appuyant sur la passion et l'expérience d'un collectif d'artistes que la Cie PLUMES s'est créée en 2011. Improvisée, jazz, du monde.... La musique est le premier élan du travail de la compagnie. Toutefois, les créations Un bleu si bleu, Plumes, Pas un mot en poche, mêlant musique, théâtre, poésie, danse contemporaine et vidéo, marquent le début d'un projet artistique axé sur le mélange des arts. Une aventure qui se bâtit sur de solides fondations, faites d'amitiés, d'amours et de découvertes. L'envie de poursuivre et d'affiner le concept de transversalité et d'exploiter au mieux nos expériences, exigences et ambitions est à l'origine du tout nouveau projet de la compagnie Plumes.
Plus d'infos sur la compagnie

L'auteur

Simon Boulerice, né à Montréal en 1982, est un comédien, dramaturge, metteur en scène, poète et romancier québécois, auteur de nombreux romans, pièces de théâtre et ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse. Il est l'auteur des pièces de théâtre Simon a toujours aimé danser, Qu'est-ce qui reste de Marie-Stella ? et Martine à la plage. Il a aussi publié un premier roman, Les Jérémiades, paru aux Éditions Sémaphore en 2009, ainsi qu'un recueil de poésie, Saigner des dents, lauréat du prix Piché 2009. Son deuxième roman, Javotte (2012) est lauréat du Prix des lecteurs émergents de l'Abitibi-Témiscamingue (2013). En 2013, son roman jeunesse Jeanne Moreau a le sourire à l’envers fait partie de la sélection « The White Raves » 2014 de la Bibliothèque internationale pour la jeunesse, et est finaliste au Prix jeunesse des libraires du Québec. Son roman jeunesse Edgar Paillettes est lauréat du Prix jeunesse des libraires du Québec 2014. Florence et Léon est finaliste du Prix du Gouverneur général 2016 pour les illustrations de Delphie Côté-Lacroix, dans la catégorie littérature jeunesse de langue française - illustration