Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Le 20 novembre

16 novembre 2018 à 20:30

Compagnie Alyopa • Lars Norén

Navigation Évènement

Sebastian Bosse, un jeune homme de dix-huit ans, s’apprête à tuer le plus grand nombre d’élèves et de professeurs de son école. Il vient nous dire pourquoi.

Sebastian n’oublie pas les humiliations qu’il a subies. Il pointe du doigt là où ça fait mal et cherche des responsables. Inspiré d’un fait réel, le texte offre à ce tueur l’espace de la parole. Il ne nous montre pas l’acte de tuer, irréversible. Il nous donne à voir ce qu’il se passe avant pour tenter de comprendre. Pourquoi ce geste, cette folie ? Comment un individu si jeune en arrive-t-il à une telle extrémité ? Quel abandon ? Quelle rage ? Quelle révolte ?



L’envie de monter Le 20 Novembre était déjà présente face au harcèlement et au sentiment d’exclusion et d’humiliation auxquels sont confrontés certains élèves dans leur établissement scolaire. Nous sommes choqués par la violence ambiante, les actes de barbarie dans les écoles, mais également la montée en flèche du radicalisme de tous bords. Et face à cette violence, la question du pourquoi devient incontournable. Une fois la peur et l’émotion reçues de plein fouet, comment agir ?

Après le passage émotionnel des vagues d’attentats en France, se pencher sur les thématiques du 20 Novembre est devenu d’autant plus nécessaire. Après chaque attentat ou tuerie, les médias présentent le portrait du tueur, mais souvent ces portraits restent superficiels et s’en tiennent plutôt à ses cris de guerre ou à ses dernières déclarations. Passer au scanner le personnage de Sebastian Bosse, l’analyser, l’interroger, pour comprendre ce qui conduit, de surcroît les jeunes, à une idéologie mortifère ou à ne trouver d’issue que dans la barbarie, devient indispensable afin de chercher à comprendre ce qui dans l’Homme, dans la société ou dans le système déraille ; et afin de s’interroger sur les mécanismes qui conduisent à l’expression de la violence.

Basile Yawanké


 

EnregistrerEnregistrer

Mise en scène : Basile Yawanké / Interprétation : Sabrina Manach, Édith Manevy, Nathalie Retailleau, Audrey Tarpinian / Collaboration chorégraphique : Annabelle Loiseau / Scénographie : Sabine Algan / Lumières : Raphaël Auger, Julien Hatrisse / Création sonore : Jean-Christophe Baudouin / Vidéo : Gabriel Arin Pillot / Costumes : Zoé Forestier-Bardeau

La compagnie

Au sortir de leur formation, Edith et Audrey, comédiennes, fondent la compagnie Alyopa. En 2009, une première co-création voit le jour, un spectacle jeune public. Suit un deuxième, en 2012, aussi à destination du jeune public. En 2013, la rencontre avec Basile, comédien et metteur en scène, est déterminante. Avec lui la compagnie s'affirme et se donne une nouvelle tonalité, avec État d'urgence de Falk Richter. Se nourrissant de leurs différences de parcours et d'univers, ils sont liés par un même désir, celui d'interroger le monde qui nous entoure. Avec une envie inaltérable de faire un théâtre fait de chair et de mot, un théâtre d'action qui garde les yeux grands ouverts sur notre société.
Plus d'infos sur la compagnie

L'auteur

Lars Norén est un poète, metteur en scène, dramaturge et auteur suédois né en 1944 à Stockholm en Suède. Considéré depuis longtemps comme le successeur d'August Strindberg, Tchekhov, Hjalmar Bergman ou Ibsen, il poursuit la même thématique centrée sur les problèmes parapsychologiques, psychiatriques ou psychosociaux. Auteur de plus de quarante pièces de théâtre, son œuvre, sans être autobiographique, est imprégnée de résurgences personnelles telles que les perversions sexuelles, les maladies psychiatriques, les relations conflictuelles entre parents et enfants et le recours à la violence. Après avoir succédé à Ingmar Bergman à la tête du Théâtre national de Suède, Norén est depuis 1999 le directeur artistique du Riks Drama au Riksteatern, le théâtre national itinérant suédois.