Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Les travailleurs de la mer

30 novembre 2018 à 20:30

Compagnie Livsnerven • Victor Hugo

Ce roman initiatique est une plongée au cœur du mystère du monde où la mer, lieu d’aventures et de visions extraordinaires, est au centre de tout.

Le capitaine Lethierry promet la main de sa nièce Déruchette à qui pourra sauver le moteur révolutionnaire de son navire, échoué entre deux rochers au large de Guernesey. Gilliatt, pêcheur aussi robuste que rêveur et épris de Déruchette, accepte le défi. Il devra affronter le froid, la peur et la faim, braver les tempêtes, vaincre des créatures marines cauchemardesques. Mais aussi les affres du destin…


Contrairement aux Misérables, roman de la collectivité, Les Travailleurs de la mer est le roman de l’isolement, du monologue, de l’individuel. L’aventure de Gilliatt est solitaire. Il faut retranscrire au plateau cette solitude, ce combat de l’Homme face aux gouffres de la nature et aux affres du destin. Un seul comédien sur le plateau, donc. L’acteur, tour à tour narrateur, chanteur, personnages, donne chair au texte. Il en révèle l’humanité, et emporte le spectateur au cœur du texte sans brider son imaginaire.

« Le délabrement de la Durande offrait ceci de particulier qu’il était détaillé et minutieux. C’était une sorte d’épluchement terrible (…) Tout avait la forme de la ruine. »

Après le naufrage du navire, la mise en scène adopte cette idée d’anéantissement et de chaos. Les débris qui jonchent le plateau évoquent un funeste naufrage. Le narrateur est là, parmi les décombres, pour raconter ce désastre. Au fur et à mesure qu’il ramasse, trie, assemble, empile, reconstruit, il modèle un espace qui n’est plus celui du souvenir de ce qui a eu lieu et qui n’est plus. Il reconstruit le présent de l’histoire. Peu à peu se dessine la carcasse du navire, puis la machine du navire, la barque de Gilliatt, le rocher Guild- Holm-’Ur… Chaque débris devient un élément de décor, un accessoire, un attribut de personnage, Chaque chose finit par trouver sa place.

La mise en scène suit donc un mouvement qui va de l’évocation à l’incarnation de l’histoire. Sous les traits du narrateur se profilent ceux du personnage principal, Gilliatt. Le spectateur est ainsi plongé dans la théâtralité du récit sans qu’il s’en rende compte. Le spectacle démarre comme une fable, il s’achève sur l’incarnation d’une solitude. Nous voulons apporter avec l’adaptation de ce roman initiatique encore jamais monté au théâtre, une proposition unique : la possibilité d’accéder à notre patrimoine littéraire avec la plus belle exigence et la plus grande simplicité. Donner à entendre l’un des plus beaux joyaux de notre culture et le rendre accessible.

Le choix de ce seul en scène adapté au théâtre à partir d’un roman de 700 pages d’un des plus grands auteurs français permet de proposer une performance scénique exceptionnelle. Comment rendre sur scène la multiplicité des personnages, les tempêtes les plus astronomiques, les émotions les plus extrêmes, les monstres les plus effrayants avec un seul comédien sur scène ? Au-delà du récit passionnant d’aventure, c’est aussi le roman où Victor Hugo questionne les éléments : la mer, le vent, la tempête, les animaux marins ; leur nature, leur but, leur beauté, leur mystère…. En posant les mots d’un des plus grands auteurs Français à la portée de tous, nous offrons à chacun la chance de retrouver dans ses racines littéraires les questions philosophiques, éthiques et morales les plus primordiales ; il en découle une énergie vitale profonde qui nous fait un bien essentiel.


 

Mise en scène : Clémentine Niewdanski / Interprétation : Elya Birman / Scénographie et costumes : Estelle Gautier / Lumières : Florent Pénide / Création sonore : Thibaut Champagne / Avec les voix de Clémentine Niewdanski et d’Anthony Roullier

La compagnie

La Compagnie Livsnerven, association loi 1901, a été créée en juin 2016. Livsnerven est un mot qui signifie « nerf de la vie » en langue suédoise. Nos créations permettent à un public très large d’accéder aux plus belles œuvres dans leur forme la plus directe, la plus vitale. Nous voulons offrir à un public de non-initiés la possibilité d’assister à un théâtre vivant. Notre objectif est de donner le goût d’une culture accessible et exigeante. Nous créons sans a priori et sans limites. Avec au fil de notre travail cette recherche de l’essentiel, de l’élément vital. Avec les conditions qui mettent l’acteur au centre de la création, l’auteur au service du vivant, le spectateur acteur.
Plus d'infos sur la compagnie

L'auteur

Victor Hugo est un poète, dramaturge, prosateur et dessinateur romantique français, né à Besançon le 26 février 1802 et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a joué un rôle majeur dans l’histoire du XIXe siècle. Au théâtre, Victor Hugo se manifeste comme l’un des chefs de file du Romantisme français lorsqu'il expose sa théorie du drame romantique dans les préfaces qui introduisent Cromwell en 1827, puis Hernani en 1830, Ruy Blas en 1838, mais aussi Lucrèce Borgia et Le Roi s'amuse.