Chargement Évènements

Nous sommes les amazones du futur

Partager ↓
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

4 mars 2022 à 20:00

compagnie Frag • Marion Thomas

Un spectacle délirant et joyeux, mêlant la forme du stand-up, un récit de science-fiction et une réflexion sur l’histoire des sciences pour interroger de nouvelles relations avec le vivant.

La comédienne se téléporte en 2050, dans un monde où l’eau des océans est montée de trois mètres, où les températures ont augmenté de trois degrés en moyenne et où la plupart des espèces d’animaux ont disparu. Elle alterne entre considérations personnelles, projections dans le futur et digressions sur des expériences scientifiques. Rejetant les perspectives catastrophistes ou dystopiques dont nos imaginaires sont abreuvés, elle propose au public une cure d’imagination pour faire un pas de côté et se souvenir que l’avenir n’est pas encore joué.

 

A l’origine de ce projet, il y a mon sentiment d’être asphyxiée par les catastrophes écologiques et mon incapacité à imaginer un futur qui ne soit pas dévasté. Aujourd’hui, le débat public est capturé par deux grands récits opposés : d’un côté la victoire des machines sur l’être humain, l’imaginaire hollywoodien dystopique des villes grises et polluées ; de l’autre l’espoir de trouver une solution radicale dans l’osmose avec la nature. Entre les deux, il y a tout à imaginer. Écologiste convaincue, je ne me retrouve pourtant pas dans un retour fantasmé à la nature. Je voudrais donc libérer les imaginaires du futur en explorant les scenarii qui se trouvent entre ces deux pôles et imaginer un récit de réconciliation entre les êtres humains, les machines et les animaux dans un monde qui sera forcément dévasté.

Le texte est écrit comme une suite de digression, un discours spontané, des réflexions improvisées. Il s’agit d’embarquer le public dans une pensée en mouvement, un fil de réflexion qui se déroule au présent, sous les yeux du public à qui la performeuse s’adresse directement. La fiction s’insère peu à peu dans ce fil de réflexion, la performeuse fait des aller-retours entre narration et incarnation, entre discours à la première personne au public et incarnation.

La pièce s’ouvre comme un monologue de stand up classique : une performeuse vient partager ses réflexions et ses inquiétudes avec le public. Le ton est léger, spontané et plein d’auto-dérision. Elle parle de son rapport à l’écologie, de ses dissonances cognitives et de ses contradictions. Elle évoque par exemple sa conviction profonde de la nécessité d’adopter un mode de vie décroissant tout en conservant l’habitude de faire du shopping pour calmer ses angoisses.

Cette forme nous est apparue comme la plus pertinente pour aborder un sujet aussi anxiogène que le futur de la planète et son lot de bouleversements à venir. En effet, le stand-up sollicite un certain type d’écoute des spectateurs, qui passe par l’empathie et le rire et génère un rapport de complicité engagée. De plus, il nous permet d’éviter les généralités et les discours moralisateurs, en se concentrant sur un vécu et un point de vue singulier.

Marion Thomas

écriture, mise en scène et interprétation : Marion Thomas / mise en scène et dramaturgie : Colyne Morange / son : Maxime Devige

La compagnie

FRAG trouve que la réalité est trop décevante, alors elle traîne sur internet avec des gens bizarres. Elle puise dans ses errances virtuelles des points de vue hyper subjectif qu’elle intègre ensuite à une narration plus large pour créer des espaces de friction entre ces différents points de vue. Nous affectionnons la pop culture (des Comics aux films d’horreur), nous traînons sur internet et nous avons toujours beaucoup joué aux jeux vidéo. Nous nageons dans les mondes virtuels comme des poissons dans l’eau salée. Avec la FRAG, nous avons voulu nous offrir un espace d’expérimentation et de réflexion pour explorer les multiples façons dont ces technologies ont profondément transformé nos représentations et nos imaginaires, ce que nous savons et comment nous le savons.
Plus d'infos sur la compagnie