Chargement Évènements

Quand on verra du bleu…

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

19 octobre 2017 à 19:30

20 octobre 2017 à 20:30 (Réserver)
Compagnie Acta Fabula • Solenn Jarniou

Pourquoi se lever le matin ? Comment garder en nous l’envie de vivre ? Que faire de nos névroses ? Que peut-on transformer ? Sur quoi peut-on agir ?

Assises à une table, J et L écrivent chacune une lettre puis la plient et disent ensemble : « Adieu monde cruel ». C’est alors que surgit N qui, en voulant les convaincre que la vie est un cadeau, se prend de plein fouet les injustices de ce monde et décide lui aussi d’en finir. Ces trois cabossés, ces trois solitudes, ces trois désillusionnés ont alors une heure (temps réel) pour s’échauffer et s’entraîner à affronter la vie. Dans leur rébellion commune, ils vont découvrir le plaisir d’être ensemble et la chaleur de la solidarité.

 

Il arrive qu’un grain de sable s’immisce entre la coquille et le manteau d’une huître. Ce tout petit grain de sable va provoquer une irritation chez l’huître qui, pour s’en défendre, va l’entourer de calcium, créant spontanément une perle de nacre. On peut considérer que nos trois personnages, irrités par un grain de sable (leur désillusion) vont spontanément eux-aussi développer un bijou, un brillant, une œuvre. Si beaucoup de gens sont malheureux, tous ne sont pas suicidaires. A partir de ce constat, ils se posent les questions suivantes : pourquoi n’arrivons-nous pas à composer avec la vie et comment y remédier ? Ils s’imaginent des situations et s’inventent des scènes qu’ils vont vivre. Ils vont expérimenter, rechercher dans ces situations qui se déclinent, toutes les solutions possibles pour ne plus souffrir, comme un scientifique conduirait un raisonnement mathématique. Ainsi ils s’éduquent mutuellement et même ils se dressent pour se défendre contre le monde et les animaux qui le peuplent, pour démasquer un comportement ennemi et le déjouer. Ils apprennent à biaiser, à tricher, à se protéger. Il n’y a pas ici de Deus ex machina. Le monde n’est pas devenu magnifique mais maintenant ils sont armés pour en faire partie. Ils n’ont pas cherché une raison de vivre, elle est venue à eux. Solidaires, ils resteront ensemble pour affronter la vie et se préparent au haka final.

Solenn Jarniou

Écriture et mise en scène : Solenn Jarniou / Interprétation : Solenn Jarniou, Émilie Lemoine, Jean-Pierre Niobé

La compagnie

La Compagnie Acta Fabula a été fondée en 2001. Suite à des lectures de Plus ou moins, ça dépend au Théâtre Icare, au Studio Théâtre et au Lieu Unique à Nantes, le projet a obtenu l’aide à la création de la DRAC mais, faute de partenaires suffisants, n’a pu voir le jour. La compagnie est alors restée en sommeil pendant plusieurs années. La rencontre avec Loïc Auffret a décidé Solenn Jarniou à faire l’adaptation de son texte pour deux comédiens. La première pièce a donc vu le jour en 2009 sur une commande du Grand T à Nantes pour se jouer en appartement. Après un passage à Avignon en 2010 la pièce a été jouée environ 100 fois. La compagnie crée fin 2014 Le manager, les deux crapauds et l’air du temps, sa deuxième pièce (Coproduction Grand T - Théâtre de Loire-Atlantique). Le passage au festival d'Avignon 2015 est un succès, salué par la presse et bénéficiant d'un excellent bouche-à-oreille des professionnels.
Plus d'infos sur la compagnie

L'auteur

Née à Paris et Nantaise d’adoption, Solenn Jarniou est comédienne et auteure. Elle se forme à l’école du Théâtre des Amandiers - Nanterre puis joue sous la direction de Patrice Chéreau, Francis Huster ou Isabelle Nanty. De retour à Nantes, elle collabore avec Christophe Rouxel, Michel Valmer, Monique Hervouët, Jean-Louis Raynaud et Didier Lastère. Elle tourne également pour le cinéma ou la télévision sous la direction de Chantal Ackerman, Claude Berri, Bertrand Blier, Nina Companeez, Arnaud Desplechin, Gaël Morel, Noémie Lvovski, Riad Sattouf... Elle écrit des scénarios, un roman et des textes théâtraux.