Aller au contenu
Chargement Évènements

Zoom

19 septembre 2020 à 20:30

compagnie Il est doux de faire les fous • Gilles Granouillet

Navigation Évènement

Une mère seule, à la fois émouvante et drôle, nous parle des rêves qu’elle entretient pour son fils entre rage, colère, détermination et amour dévorant.

Fin septembre, réunion de parents d’élèves. Elle est là, la mère de Burt. Celle qu’on n’a pas vue depuis des années. Son fils n’est plus dans l’établissement, pourtant elle s’est invitée. Alors comme le prof principal est en retard, elle se lève et elle parle. Elle repart du tout début, de la salle de cinéma où Burt a été conçu.  Tout commence là, quand une mère seule invente pour son fils le destin qu’elle n’a pas eu. Quand elle rêve pour lui d’Hollywood et le traîne sur les routes de France pour qu’il rencontre la gloire…

 

mise en scène et interprétation : Léa Guillemet / assistanat à la mise en scène : Jean-Baptiste Breton

La compagnie

La compagnie Il est doux de faire les fous a été créée en 2017. Nous nous employons à créer un théâtre souple, énergique, joyeux ; à imaginer des scénographies légères et spectaculaires comme des bulles de savon ; à monter des textes – tour à tour classiques, contemporains, tragiques, comiques – tant qu’on y trouve une place pour le jeu, la connexion directe avec le public, la densité du présent, l’écho d’une parole.
Plus d'infos sur la compagnie

L'auteur

Issu du milieu ouvrier stéphanois, Gilles Granouillet fonde en 1989 la compagnie Travelling Théâtre avec laquelle il met en scène des auteurs comme Sam Shepard ou Jean-Claude Grumberg mais aussi ses propres textes. Une douzaine d'années plus tard, toujours à Saint-Etienne, il ouvre le Verso, petit théâtre indépendant ouvert aux jeunes artistes et aux formes novatrices. Souvent chroniqueur de l'intime des sans-grades, il fait de la perte la thématique centrale de son œuvre. En 1999, il devient auteur associé à la Comédie de Saint-Etienne avec laquelle il collabore jusqu'en 2010. En France, il est mis en scène par Guy Rétoré, Gilles Chavassieux, Philippe Adrien, Jean-Marc Bourg, Carole Thibaut, Jean-Claude Berutti, Jacques Descorde, Philippe Sireuil ou Magali Léris. C'est avec François Rancillac qu'il trouve une complicité régulière à travers plusieurs pièces comme Zoom, Nager cueillir ou Ma mère qui chantait sur un phare. Traduit en plusieurs langues, il est joué dans une dizaine de pays.